Agrandissement + rénovations

La campagne AVEC VOUS, JUSQU’AU BOUT Maximisons l’accès aux soins palliatifs en Outaouais

Priorité #1
Agrandissement
+ rénovations
= plus de lits, plus de vie 2 000 000 $

Avec un taux de satisfaction qui frise chaque année la perfection, la qualité des soins prodigués à La maison Mathieu-Froment-Savoie ne fait plus de doute. Il est temps d’ajuster l’environnement physique au même niveau. Le projet d’agrandissement de la Maison, c’est plus de lumière, plus de vie et plus de confort pour encore plus de patients et de familles.

Cinq chambres de plus :
100 patients par année

Grâce à l’ajout de cinq chambres, 100 personnes de plus par année pourront finir leurs jours avec nous dans le respect, la compassion et la dignité. Spacieuse et lumineuse, chaque chambre comprendra un lit ajustable, une salle d’eau privée et un coin salon (fauteuil et sofa-lit) pour accueillir les proches. Le décor pourra être modifié en fonction de l’âge de la personne – adulte, adolescent ou enfant. Une des chambres sera d’ailleurs accordée en priorité aux enfants et aux adolescents.

Cuisine et salle à manger plus spacieuses :
Plus de bons moments en famille

L’odeur réconfortante des petits plats que préparent nos cuisiniers bénévoles contribue beaucoup à l’atmosphère familiale qui règne dans la Maison. L’agrandissement de notre minuscule cuisine permettra enfin à nos bénévoles et à notre personnel de servir confortablement les repas à tous nos patients sans se marcher sur les pieds. Les patients et les familles apprécieront aussi une salle à manger plus spacieuse où ils pourront se réunir au lieu de devoir manger dans les chambres parce que les quatre tables de notre espace-repas sont prises.

Nouvelle salle à manger vitrée :
Un environnement plus lumineux

En ce moment, les patients et les familles n’ont guère d’autres occasions de profiter de la lumière du jour que dans leur chambre, surtout en hiver. Et encore, la luminosité et la taille des fenêtres varient beaucoup d’une chambre à l’autre. L’aménagement d’une salle à mangée vitrée du côté de la rue Sherbrooke fera entrer la lumière à flot dans les espaces communs et créera un lieu où les patients et les familles pourront passer du temps ensemble tout en profitant des bienfaits de la lumière naturelle.

Réaménagement de l’accueil et du poste des infirmières : Une meilleure expérience pour les visiteurs et le personnel

Finis les regards désorientés des gens qui ne savent plus s’ils doivent tourner à droite ou à gauche en entrant, et qui doivent faire le tour de la maison pour trouver le poste des infirmières. Notre nouvel accueil facilitera l’orientation des visiteurs, tout en leur offrant un visage chaleureux dès leur arrivée à la Maison. Il est prévu d’y ajouter un espace de jeu pour les enfants qui viennent visiter un être cher. Le poste des infirmières sera aussi réaménagé pour faciliter le travail du personnel soignant.

Nouvelles salles pour les services du Havre-Katasa

La rénovation du sous-sol de la maison Mathieu-Froment-Savoie augmentera le nombre de personnes qui pourront bénéficier de la massothérapie, de l’art-thérapie, des cafés rencontres, des groupes de deuil et des soins de pieds. Présentement, toutes ces activités ne peuvent se tenir en même temps, car elles s’empiètent les unes sur les autres. La quiétude d’une salle de massage ne peut être perturbée par les effusions d’une séance d’art-thérapie. Le réaménagement des locaux du Havre-Katasa réglera ce problème et nous permettra d’offrir plus de plages horaires pour ces activités qui mettent un baume sur la souffrance.

Nouveau coin jeu pour enfants

Notre mission est de faire en sorte que tous les patients et leurs êtres chers – incluant leurs enfants ou petits-enfants – puissent passer leurs derniers moments ensemble dans une atmosphère sereine et agréable. C’est pourquoi nous allons construire un nouveau coin jeu qui sera situé au centre des nouveaux espaces, soit entre le nouveau salon et la nouvelle salle à manger. Cet emplacement sera pratique pour les patients et les proches, qui pourront garder l’œil sur leurs enfants ou petits-enfants.

« Ma meilleure chum de fille est [à La maison Mathieu-Froment-Savoie], elle a juste 29 ans et elle adore le personnel, moi aussi […] Je dors ici sur un grand sofa-lit, et je peux être avec ma chum 24/24 . »
– Cindy O’Hara

« Pendant les quatre mois où ma sœur Lyne fut hébergée à la maison Mathieu Froment-Savoie, nous étions, tous les soirs, 12 ou 14 parents, amis et connaissances à avoir le bonheur de partager  de bons plats, de bons vins et de bons rires avec elle à la table. Elle a même eu droit à une dernière petite goutte de vin dans les minutes qui ont précédé son grand départ. »
– Yves Ducharme

« Le sentiment que j’ai ressenti en arrivant à La maison Mathieu-Froment-Savoie, c’était une grosse dose d’amour, de tendresse, la générosité des infirmières, des préposés, des bénévoles, c’est au-delà de ce qu’on peut s’imaginer. »
– Micheline Laurin

« Votre soutien nous a permis de manger un bon barbecue sur la terrasse, d’écouter de la musique dans la chambre et de recevoir famille et amis dans un endroit magnifique! Je n’oublierai jamais ces moments importants. »
– Nathalie Pommerleau

« Quand Daphné [l’art-thérapeute] m’a reçu, j’étais dans un état de tristesse inimaginable. Je pleurais sans arrêt. Grâce à sa façon d’aborder le sujet et les émotions, j’ai fait d’immenses progrès. »
– L***